France : +33 6 63 39 37 93 - Dubai : +971 55 416 6150 contact@menkor-aviation.com
The CELERA 500L flying over desert

Otto Aviation dévoile le Celera 500L, un avion qui peut tout changer

La société américaine Otto Aviation vient de dévoiler ce 26 août un avion potentiellement révolutionnaire, le Celera 500L. Cet avion de 6 passagers réunit le luxe et la vitesse d’un jet privé léger, la consommation d’une voiture, la portée d’un avion de ligne et des coûts d’exploitation horaires prodigieusement bas.

Un développement jusqu’alors secret pour un avion potentiellement révolutionnaire

Le Celera 500L est en développement secret depuis près de 3 ans à Victorville, en Californie.

Le physicien William M. Otto, à l’origine de ce projet, a travaillé dans la recherche sur les moteurs de fusées nucléaires, sur le développement du système avionique du Rockwell B-1 Lancer et a tenu de nombreux postes à responsabilités chez North American-Rockwell.

Son but avec Otto Aviation ? Conceptualiser un avion qui permettrait de démocratiser l’aviation d’affaires grâce à des coûts très bas et une empreinte carbone considérablement réduite. Otto en est certain, son avion pourrait placer le voyage aérien privé dans le budget d’une famille ordinaire.

The CELERA 500L during flight tests

Des performances impressionnantes pour un avion léger

« Notre objectif était de créer un avion privé qui permettrait des vols directs entre n’importe quelle paire de villes des États-Unis à des vitesses et à un coût comparables à ceux des voyages aériens commerciaux », a déclaré le fondateur et président de la société, William Otto.

La promesse d’Otto Aviation est belle et pourrait être tenue. Le secret du Celera 500L se trouve dans son moteur à piston RED A03 de l’entreprise Allemande Red Aircraft GmbH. Ce V12 à haute performance est conçu pour fonctionner avec du kérosène Jet A1 traditionnel mais aussi avec du biodiesel dans l’optique de réduire drastiquement l’empreinte carbone de l’avion. Il fournit entre 500 et 600 chevaux de puissance et offre un excellent rendement énergétique.

Le fuselage et les ailes ont été spécifiquement conçus pour maximiser l’écoulement laminaire. Ce design en forme de balle ou de larme s’inspire notamment du fuselage du Piaggio P180 Avanti. Otto Aviation estime que le Celera 500L a une traîné réduite de 59% par rapport à un aéronef conventionnel de taille similaire, ce qui permet de réduire amplement la consommation du moteur.

Ces caractéristiques font du Celera 500L un avion extrêmement peu gourmand. Il pourrait en effet parcourir entre 18 et 25 miles par gallon américain (mpg), une consommation comparable à celle d’un SUV de 7 places. En comparaison, un Bombardier Learjet 60 fait 2,5 mpg. L’avion bat déjà de 30% les normes d’émissions maximales de la Federal Aviation Administration (FAA) qui seront imposées aux nouveaux aéronefs entrant en service en 2031.

The performance of the Celera 500L
The CELERA 500L on ground

Niveau autonomie, le Celera 500L bat aussi des records. Il pourrait parcourir 4,500 miles (7242 km) à la vitesse de 450 mph (724 km/h). Une performance exceptionnelle pour un avion à piston de cette taille. À titre de comparaison, le Piaggio P180 Avanti dispose d’une autonomie de 1,737 miles (2795 km).

Au final, Otto Aviation estime que le Celera 500L coûtera $328 en coût de fonctionnement horaire. C’est bien peu en comparaison avec des avions similaires dont le coût est estimé entre $2,000 et $2,500 de l’heure. L’entreprise pourrait donc potentiellement réussir son objectif ultime: démocratiser le voyage d’affaires et relier chaque aéroport des États-Unis, comme l’espère le Président William Otto: 

« Dans de nombreux cas, les particuliers et les familles pourront affréter le Celera 500L à des prix comparables aux tarifs aériens commerciaux, mais avec la commodité supplémentaire de l’aviation privée. Nous croyons que lorsque le prix des voyages aériens privés sera compétitif par rapport aux voyages aériens commerciaux, un marché énorme en résultera. »

La cabine large du Celera 500L est prévue pour une multitude d’usages

La disposition de la cabine passagers affiche 6 sièges de première classe, dont 4 sièges disposés autour de 2 tables. Elle fait 1m88 de hauteur et permet de s’y tenir debout, une caractéristique rare pour ce genre d’avion. Bien qu’ils ne soient pas présents sur le modèle d’essai, de larges hublots permettront de contempler le ciel.

Cette cabine est prévue pour bien plus d’usages que le transport de passagers. Otto Aviation avance qu’elle pourrait servir au transport de fret. L’avion se révèle en effet très intéressant pour le transport de marchandises de grande valeur sur de longues distances. Grâce à un très faible coût par kilogramme de charge utile, le Celera 500L peut se positionner sur une nouvelle niche potentielle du marché de transport de fret par voie aérienne.

Otto Aviation imagine aussi son avion opérer sur le business model de l’avion taxi. Grâce à un coût de fonctionnement horaire très bas, le prix du billet par passager pourrait l’être tout autant pour réaliser des vols taxi court-courriers à haute fréquence.

Enfin, bien que principalement destiné aux opérateurs civils et commerciaux, c’est aussi l’industrie de la défense qui s’intéresse à cet avion. La longue portée et la faible consommation du Celera 500L le rende particulièrement intéressant pour les missions militaires de transport de fret, de renseignement ou encore de surveillance et de reconnaissance. Une version de l’avion sans pilote équipée de capteurs est même envisagée pour servir de drone de surveillance.

The interior of the Celera 500L
Characteristics of the interior of the Celera 500L

Otto Aviation prépare déjà des évolutions du Celera

En travaillant depuis plus de 3 ans sur le projet, Otto Aviation a déjà complété un premier tour de table et 31 vols d’essai. À l’heure actuelle, l’entreprise tente d’entrer dans un second cycle de recherche d’investisseurs. L’objectif est d’obtenir la certification FAA de l’avion d’ici 2023, ce qui permettrait d’obtenir les premières commandes. Une usine de production et les premières livraisons sont espérées pour 2025.

Otto Aviation estime que la technologie des batteries va devenir viable pour les avions dans les prochaines années. Le constructeur Américain travaille déjà sur un système de propulsion hybride et un système tout électrique qui viendraient améliorer l’efficacité du Celera 500L.
La start-up travaille aussi sur le Celera 1000L, une version 20% plus grande que le 500L qui permettrait une augmentation des capacités d’emport de fret et de passagers.

Otto Aviation est un projet ambitieux qui pourrait changer considérablement le cours de l’aviation d’affaires. Nous avons hâte à Menkor Aviation de voir comment le projet va évoluer.